L’imposition de congés payés

Le saviez-vous ?

Photo de Julie Da Silva
Par Julie DA SILVA 01 décembre 2023
Sommaire

Le droit à un congé payé est prévu par le Code du travail. Ainsi chaque salarié acquiert deux jours et demi ouvrables de congés par mois de travail effectif chez le même employeur sans pouvoir excéder 30 jours ouvrables de congés annuels. (1)

Dès lors, s’il est évident que les salariés font l’acquisition de congés payés au cours de la relation contractuelle de travail, il existe plus d’incertitude concernant les droits liés à la pose de ces congés qui sont partagés entre le salarié et l’employeur.

       

Qui décide de la prise des congés payés et est-ce que l'employeur peut imposer la pose de congés ?

Un salarié souhaitant poser des congés payés doit en faire la demande et obtenir au préalable l’accord de l’employeur puisque l’organisation et la gestion des congés payés relève en réalité du pouvoir de direction de ce dernier.

Sur quelle période l’employeur a-t-il la possibilité d’imposer des congés payés ?

La période de prise de congés payés est la période durant laquelle le salarié a le droit de poser des congés payés.

Cette période de prise de congé est fixée soit :

  • Par la convention collective ,
  • Par un accord d'entreprise ;
  • En l'absence de convention ou d'accord, par l'employeur, après avis du comité social et économique.

Cependant, elle doit comprendre obligatoirement la période légale du 1er mai de l'année en cours au 31 octobre de l'année suivante. (2)

Ainsi, un employeur souhaitant imposer des congés payés à son salarié, doit nécessairement le faire au cours de cette période de prise.

Quel est le délai de prévenance pour imposer des congés payés ?

Si un employeur peut imposer des congés payés, il doit toutefois respecter certaines procédures de sorte que ce dernier est tenu de respecter un délai de prévenance.

Tout d’abord, l’employeur doit informer les salariés de la période de congés payés au moins 2 mois avant le début de la période concernée. (3)

De plus, sauf en cas de circonstances exceptionnelles, un employeur ne peut modifier l'ordre et les dates de départ moins d'1 mois avant la date de départ prévue. (4)

Combien de jours de congés peuvent être imposés par l'employeur et l'employeur peut-il imposer les 5 semaines de congés payés ?

Le pouvoir de direction de l’employeur s’applique à la totalité des congés acquis par les salariés. De ce fait, l’employeur a la possibilité d’imposer la pose des 5 semaines de congés payés.

Il existe cependant deux limitations à ce droit :

  • La durée des congés pris en une seule fois ne peut excéder 24 jours ouvrables. Ainsi, un employeur ne peut pas imposer plus de 4 semaines de congés payés consécutives à ses salariés (5) ;
  • L’employeur ne peut pas imposer aux salariés de poser des congés payés qu’ils n'ont pas encore acquis (et donc de poser des congés par anticipation).
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
Notre newsletter juridique
Rejoignez-nous pour les dernières actualités juridiques chaque semaine

Qu’est-ce que la période estivale ?

Il est prévu par le Code du travail que la période dite estivale» commence le 1er mai et se termine le 31 octobre de chaque année. Au cours de cette période, et à défaut de dispositions conventionnelles contraire, les salariés doivent obligatoirement prendre 12 jours ouvrables de congés payés. (6)

Si un salarié n’en fait pas spontanément la demande, l’employeur pourrait donc lui imposer de poser 12 jours ouvrables de congés, soit deux semaines de congés,  au cours de ladite période estivale, en respectant le délai de prévenance évoqué ci-dessus.

Puis-je refuser des congés payés imposés ?

Si l’employeur a procédé au respect des textes et de toutes les formalités de procédure préalablement exposés, le salarié ne peut s'opposer à la pose de ses congés payés sans s'exposer à d'éventuelles sanctions d'ordre disciplinaire.

En effet, une telle opposition s’apparenterait à un acte d’insubordination et pourrait être sanctionnée, à titre d’exemple, d’un rappel à l’ordre ou encore d’un avertissement.

Est-ce que l’employeur peut imposer des congés payés pendant le préavis ?

Non, l’employeur n’a pas le droit d’imposer des congés payés à son salarié durant sa période de préavis.

En effet, durant cette période, les dates de congés doivent nécessairement être arrêtés d’un commun accord entre l’employeur et le salarié.

Est-ce que l’employeur peut imposer des congés payés pendant une période de fermeture de l’entreprise ?

L’employeur peut décider, durant la période des fêtes de fin d’année ou encore durant la période estivale, de fermer l’entreprise. Pour ce faire, ce dernier doit respecter le délai de prévenance évoqué ci-dessus. 

Le salarié n’ayant pas acquis suffisamment de congés payés, pourra, avec l’accord de son employeur, prendre des congés payés anticipés.

Si aucun accord n'a été trouvé, le salarié pourra se trouver dans l'obligation de poser des congés sans solde sur cette période de fermeture.

Dans l’éventualité où le salarié touchait l’ARE ou l’ASS avant son recrutement, ce dernier pourrait se tourner vers pôle emploi de façon à bénéficier d’une aide financière pour congés non payés.

Sources

(1)   Article L.3141-3 du Code du travail

(2)   Article L3141-13 du Code du travail

(3)   Article D.3141-5 du Code du travail

(4)   Article L.3141-16 du Code du travail

(5)   Article L.3141-17 du Code du travail

(6)   Article L3141-23 du Code du travail

   

Photo : Freepik