Conventions collectives du secteur du verre

Le saviez-vous ?

Photo de Mélanie Mary De Almeida
Par Mélanie MARY DE ALMEIDA 08 juin 2017
Sommaire

La fabrication du verre

En ce qui concerne la fabrication du verre, il existe deux modes de fabrication différents : manuelle et mécanique, et donc deux textes applicables en fonction du mode de fabrication utilisé. La convention collective de la fabrication du verre à la main, semi-automatique et mixte régit les relations entre les employeurs et les salariés des entreprises de fabrication du verre à la main, avec des procédés semi-automatique, mixtes ou exclusivement manuels. L'activité principale de ces entreprises peut être la fabrication à la main de verrerie de table (flacons, pots), de verrerie de laboratoire ou de pharmacie (tubes à essais), de décorations à base de verre, ou encore de verrerie d'éclairage et de chalumeau.

D'un autre côté, la convention collective des industries de fabrication mécanique du verre régit les droits des salariés des entreprises des industries de fabrication mécanique du verre. Cette convention est applicable aux entreprises de fabrication de fibres de verre, de verres à vitres, de vitrages multiples en glace, de verres bruts de lunetterie, d'objets en quartz, du moment que la fabrication se fait de manière mécanique.

 

La transformation du verre

Outre la fabrication du verre à la main ou à l'aide de machines mécaniques, de nombreux métiers sont liés au domaine du verre. La convention collective des métiers du verre concerne les salariés des entreprises de transformation et de commercialisation d'articles de verres (mais aussi en quartz et cristal). C'est la fusion de différentes anciennes conventions des tailleurs, boucheurs, décorateurs de verre et son champ d'application rassemble les activités de tri, de calibrage et de conditionnement du verre grâce au sablage, au polissage, à l'enrobage, au marquage et autres procédés techniques, de fabrication et de façonnage de produits en verre ainsi que le commerce en gros de verrerie.

Les entreprises dont l'activité principale est la fabrication et transformation de la miroiterie, la pose et l'installation du verre pour la protection contre les agressions et les incendies, l'utilisation du verre pour l'isolation (thermique et sonore) ou le négoce de produits verriers, doivent appliquer la convention collective de la miroiterie, de la transformation et du négoce de verre.

Enfin, en ce qui concerne les entreprises spécialisées dans la création, la conservation, la restauration et le commerce de vitraux, il existe également la convention collective de l'industrie du vitrail.


Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
Notre newsletter juridique
Rejoignez-nous pour les dernières actualités juridiques chaque semaine

La transformation du verre

Outre la fabrication du verre à la main ou à l'aide de machines mécaniques, de nombreux métiers sont liés au domaine du verre. La convention collective des métiers du verre concerne les salariés des entreprises de transformation et de commercialisation d'articles de verres (mais aussi en quartz et cristal). C'est la fusion de différentes anciennes conventions des tailleurs, boucheurs, décorateurs de verre et son champ d'application rassemble les activités de tri, de calibrage et de conditionnement du verre grâce au sablage, au polissage, à l'enrobage, au marquage et autres procédés techniques, de fabrication et de façonnage de produits en verre ainsi que le commerce en gros de verrerie.

Les entreprises dont l'activité principale est la fabrication et transformation de la miroiterie, la pose et l'installation du verre pour la protection contre les agressions et les incendies, l'utilisation du verre pour l'isolation (thermique et sonore) ou le négoce de produits verriers, doivent appliquer la convention collective de la miroiterie, de la transformation et du négoce de verre.

Enfin, en ce qui concerne les entreprises spécialisées dans la création, la conservation, la restauration et le commerce de vitraux, il existe également la convention collective de l'industrie du vitrail.


Retrouvez toutes les conventions collectives du verre :

   

Source : Pixabay

En ce qui concerne la fabrication du verre, il existe deux modes de fabrication différents : manuelle et mécanique, et donc deux textes applicables en fonction du mode de fabrication utilisé. La convention collective de la fabrication du verre à la main, semi-automatique et mixte régit les relations entre les employeurs et les salariés des entreprises de fabrication du verre à la main, avec des procédés semi-automatique, mixtes ou exclusivement manuels. L'activité principale de ces entreprises peut être la fabrication à la main de verrerie de table (flacons, pots), de verrerie de laboratoire ou de pharmacie (tubes à essais), de décorations à base de verre, ou encore de verrerie d'éclairage et de chalumeau.

D'un autre côté, la convention collective des industries de fabrication mécanique du verre régit les droits des salariés des entreprises des industries de fabrication mécanique du verre. Cette convention est applicable aux entreprises de fabrication de fibres de verre, de verres à vitres, de vitrages multiples en glace, de verres bruts de lunetterie, d'objets en quartz, du moment que la fabrication se fait de manière mécanique.