Maladie professionnelle : comment la définir ?

Ressources juridiques

Photo de Mélanie Mary De Almeida
Par Mélanie MARY DE ALMEIDA 13 janvier 2023
Sommaire

Dans le cadre de la vie professionnelle, un salarié peut tomber malade, et il se peut que la maladie qu'il a contracté trouve son origine dans l'exécution de sa profession. Il s'agira ainsi de ce que l'on appelle : une maladie professionnelle.

Mais quelle est la définition exacte de la maladie professionnelle ?

       
Icone dossier rougeDécouvrez notre dossier dédié aux maladies professionnelles  

Quelle est la définition de la la maladie professionnelle ?

Lorsqu'un salarié est en arrêt de travail pour cause de maladie il est essentiel pour un employeur de se demander si celui-ci est malade au titre d'une maladie professionnelle ou bien au titre d'une maladie non professionnelle. En effet, les effets attachés à l'une ou l'autre de ces situations seront différents.

Maladie professionnelle et maladie de la vie courante : quelle distinction ?

Une maladie est réputée être de la vie courante lorsque la maladie dont le salarié est victime n'est pas d'origine professionnelle.

Il s'agit là d'un principe important à retenir car c'est un premier indicateur qui permet de distinguer la maladie professionnelle de la maladie non professionnelle.

Les autres indicateurs sont les tableaux de maladie professionnelle qui sont pris en considération par les organismes de la sécurité sociale (CPAM ou MSA) lorsque ceux-ci ce sont vus adresser par un salarié une demande de reconnaissance de la maladie professionnelle.

Maladie professionnelle et un accident du travail : comment les distinguer ?

L'élément qui permet de distinguer la maladie professionnelle d'un accident du travail est le fait générateur de l'événement ayant conduit à l'accident ou à la maladie professionnelle :

  • Si ce fait générateur est soudain : alors il s'agit d'un accident du travail (exemple : un salarié qui se blesse à la tête en chutant dans les escaliers de son entreprise) ;
  • Si ce fait générateur est caractérisé cette fois-ci par une série d'événements à lente évolution, alors il sera plutôt question d'une potentielle maladie professionnelle, à condition toutefois que celle-ci soit reconnue comme telle à partir des tableaux de maladie professionnelle.
 

Comment faire reconnaitre une maladie professionnelle ?

A compter de son placement en arrêt de travail suite à sa première consultation chez son médecin traitant, le salarié peut décider de demander à l'organisme de sécurité sociale dont il dépend que lui soit reconnu le caractère professionnel de sa maladie dans la mesure où il aurait contracté la maladie dans le cadre de son travail.

Déclaration de la maladie professionnelle : comment déclarer ?

Il revient au salarié et non à l'employeur de procéder à la déclaration de la maladie professionnelle.

Pour ce faire, il convient pour celui-ci de s'adresser auprès de la caisse de sécurité sociale dont il dépend :

  • La CPAM s'il est salarié non agricole (régime général) ;
  • La MSA s'il est salarié agricole (régime agricole).

La déclaration du salarié doit être adressée sous 15 jours à compter du moment où il aura été chez son médecin traitant pour faire constater sa maladie et justifier de son absence au travail.

La caisse de sécurité sociale (ou la MSA) dispose ensuite d'un délai de 120 jours (4 mois) pour instruire le dossier de reconnaissance de la maladie professionnelle dont souffre le salarié.

Retrouvez l'ensemble des délais applicables dans notre dossier  

Quels sont les tableaux de maladie professionnelle ?

Afin de reconnaitre le caractère professionnel du salarié qui est à l'origine de la demande de reconnaissance de la maladie professionnelle, l'organisme de sécurité sociale qui est saisi de la demande étudie les tableaux des maladies professionnelles.

Ces différents tableaux se retrouvent en annexe 4 du Code de la sécurité sociale, et se présentent de la manière suivante :

  • 1e colonne : désignation de la maladie (exemple tiré du tableau n°1 "affections dues au plomb" : anémie) ;
  • 2e colonne : délai de prise en charge (exemple tiré du tableau n°1 : pour l'anémie le délai de prise en charge est de 3 mois) ;
  • 3e colonne : il s'agit ici de la liste indicative des principaux travaux susceptibles de provoquer l'anémie : extraction, traitement, préparation, emploi, manipulation du plomb, de ses minerais, de ses alliages, de ses combinaisons et de tout produit en refermant.

Ce sera donc à partir de ces tableaux que la CPAM ou la MSA prendront la décision de retenir ou non que l'origine de la maladie est bien professionnelle.

Pour en savoir plus sur la manière dont la maladie professionnelle est déterminée à partir des tableaux de la maladie professionnelle, vous pouvez trouver en téléchargement notre dossier sur la maladie professionnelle.

 

Comment l'employeur conteste la décision reconnaissant la maladie professionnelle ?

A compter du moment où la caisse de sécurité sociale aura pris sa décision de retenir la qualification professionnelle de la maladie du salarié placé en arrêt de travail, l'employeur est en droit de la contester.

Les voies et délais de recours qui permettent à l'employeur de contester la décision retenue par l'organisme de sécurité sociale sont contenus au sein de la notification de la décision. En effet, la décision prise par la CPAM ou la MSA se doit de comporter de telles mentions.

A titre informatif, la reconnaissance de la maladie professionnelle est obligatoirement subordonnée en amont de la prise de décision à l'avis du Comité régional de reconnaissance des maladies professionnelles : le CRRMP.

Le CRRMP peut être saisi par la MSA , la CPAM ou la victime elle-même. Sa saisine a pour effet de prolonger le délai d'instruction du dossier à hauteur de 120 jours supplémentaires, de sorte que le dossier peut être instruit sur 240 jours au total en cas de saisine du CRRMP.

 
Icone dossier rougeplacement en arrêt de travail
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
Notre newsletter juridique
Rejoignez-nous pour les dernières actualités juridiques chaque semaine

Quelle est l'indemnisation de la maladie professionnelle ?