Le passage d'un horaire discontinu à continu modifie le contrat de travail

Actualités du droit

Photo de Élodie Batailler
Par Élodie BATAILLER 25 mars 2022
Sommaire

Sommaire

Qu'est ce qu'une modification du contrat de travail ?

La modification du contrat de travail intervient lorsque l'employeur décide de changer les conditions préétablies de la relation de travail avec son salarié.

Selon les modifications envisagées par l'employeur, le salarié doit ou non donner son accord.

En effet, lorsqu'il y a un simple changement des conditions de travail, le changement relève du pouvoir de direction de l'employeur et par principe le salarié est tenu d'accepter le changement.

Par exemple, un employeur qui demande à son salarié de travailler le samedi matin à la place d'une autre matinée de la semaine, et dans la mesure où le contrat de travail n'exclut pas cette possibilité, relève du pouvoir de direction de l'employeur et est considéré comme un simple changement des conditions de travail (Cass., Soc., 27 juin 2001, n°99-42462).

Néanmoins, lorsqu'il est question de la modification de l'un des éléments essentiels du contrat de travail, alors l'accord du salarié est nécessaire et celui-ci peut légitimement refuser les changements.

Dans une telle situation, selon l'article L. 1222-6 du code du travail, l'employeur doit proposer le changement au salarié par lettre recommandée avec avis de réception. La lettre de notification doit d'ailleurs indiquer au salarié qu'il dispose d'un mois pour faire connaître son refus. A défaut de retour du salarié sous un mois, alors dans ce cas, celui-ci est réputé avoir accepté la modification des éléments essentiels de son contrat de travail, demandée par l'employeur.

Aussi, il est important de connaître quels sont les éléments du contrat de travail qui peuvent être considérés comme des éléments essentiels requérants l'accord du salarié lorsqu'ils sont modifiés.

Ces éléments essentiels sont par principe les éléments qui touchent à la rémunération des salariés, mais aussi leur fonction, la durée du temps de travail ou encore le lieu de travail.

A titre informatif, ces informations, bien que présentes au sein du contrat de travail, sont souvent reprises des dispositions spécifiques prévues par les (conventions collectives. Par exemple, la convention collective SYNTEC prévoit des dispositions sur ces thématiques.

CCN SYNTEC 3018

Disponible en PDF, livre ou en abonnement illimité (avec alertes de mises à jour)

Accédez à la CCN 3018

 
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
Notre newsletter juridique
Rejoignez-nous pour les dernières actualités juridiques chaque semaine

CCN SYNTEC 3018

Disponible en PDF, livre ou en abonnement illimité (avec alertes de mises à jour)

Accédez à la CCN 3018

 

Dans quels cas l'employeur peut-il modifier les horaires de travail du salarié ?

Les horaires de travail disposent de règles particulières s'agissant de la possibilité pour l'employeur de les modifier.

D'abord, il est important de souligner le fait que la modification des horaires de travail doit être motivée par l'intérêt de l'entreprise. Il s'agit-là d'une condition qui ne doit pas être négligée.

En effet, si la modification des horaires de travail d'un salarié n'est pas indispensable au bon fonctionnement de l'entreprise, et que le salarié est licencié suite à son refus de se conformer aux nouveaux horaires, alors son licenciement pourrait être considéré comme sans cause réelle et sérieuse (Cass., Soc., 12 mars 2002, n°99-46034).

Cette règle vaut que le salarié dispose d'horaires individualisés ou bien qu'il suive les horaires collectifs de l'entreprise tels qu'ils sont en principe mentionnés dans les locaux.

Accéder au panneau d'affichage horaires de travail : Découvez notre dossier dédié

Nouvelle jurisprudence : Quelles sont les conséquences du passage d'un horaire discontinu à un horaire continu ?

D'après la jurisprudence constante, lorsque la modification des horaires est telle que cela modifie la substance même des conditions de travail, alors pour modifier les horaires, l'accord du salarié est nécessaire.

Cela est notamment le cas lorsque le salarié doit passer d'un horaire de jour à un horaire de nuit (Cass., Soc., 19 février 1997, n°95-41207) par exemple, ou bien en cas de passage d'un horaire continu à discontinu (Cass., Soc., 18 décembre 2000, n°98-42885), ou bien en cas de passage d'un horaire fixe à un horaire variable (Cass., Soc., 14 novembre 2000, n°98-43218).

C'est d'ailleurs sur ces deux derniers exemples celui du passage d'un horaire continu à discontinu et celui du passage d'un horaire fixe à un horaire variable que la jurisprudence s'est de nouveau prononcée le 16 mars 2022.

insi, par un nouvel arrêt en date du 16 mars 2022, les juges sont venus réaffirmer et préciser le principe selon lequel le passage d'un horaire discontinu à un horaire continu ou bien le passage d'un horaire fixe à un horaire variant chaque semaine selon un cycle entraîne une réelle modification du contrat de travail, et plus précisément une modification dans l'exécution du contrat, que le salarié est libre de pouvoir refuser (Cass., Soc., 16 mars 2022, n°21-10147).

Ce nouvel arrêt s'inscrit finalement dans la poursuite de la jurisprudence qui reste donc constante en la matière, rappelant toutefois l'importance d'identifier clairement les horaires de travail des salariés.

   

Lire : Durées minimales et maximales du travail : Précisions pour 2022

   

Photo : Pixabay