Quand intervient le licenciement pour faute lourde ?

Ressources juridiques

Photo de Mélanie Mary De Almeida
Par Mélanie MARY DE ALMEIDA 01 septembre 2022
Sommaire

La faute lourde figure avec la faute grave comme le plus haut degré de licenciement pour faute.

       
Icone dossier rougeDécouvrez notre dossier dédié au licenciement pour motif personnel  

Qu'est-ce que le licenciement pour faute lourde ?

Quels sont les effets du licenciement pour faute lourde ?

Est-ce que le salarié licencié pour faute lourde a droit à une indemnité de licenciement ?

Le fait que le salarié soit licencié sur le plan personnel pour une faute lourde entrave au versement de l'indemnité légale de licenciement qui lui est en principe due en cas de licenciement. Or, l'octroie de cette indemnité est conditionné à ce que la faute commise par le salarié ne soit ni grave, ni lourde.

Cependant, il se peut que la convention collective prévoit le versement de l'indemnité de licenciement au salarié licencié pour faute lourde, auquel cas ce dernier pourra prétendre à son versement en raison des dispositions s'avérant plus favorables pour lui.

Existe t'il une procédure particulière à suivre ? Quelles sont les conditions pour licencier ?

La procédure de licenciement qu'il convient de suivre en cas de licenciement pour faute lourde est celle applicable au licenciement pour motif personnel.

De ce fait, il conviendra pour l'employeur de suivre la procédure suivante :

- Convocation du salarié fautif à un entretien préalable ;

- Réalisation l'entretien préalable ;

- Notification de la lettre de licenciement dans un certain délai après la tenue de l'entretien préalable ;

- Précision du motif pour lequel le salarié est licencié.

La réalisation du préavis de rupture du contrat de travail dépend du type de licenciement qui est prononcé à l'égard du salarié. Ainsi, en cas de licenciement pour faute lourde, le salarié n'aura pas de préavis à réaliser, et ce, en raison de la gravité de la faute, rendant impossible le maintien du salarié au sein de l'entreprise.

Est-ce que l'on touche le chômage en cas de licenciement pour faute lourde ?

Le fait que le licenciement soit prononcé pour faute lourde ne fait pas obstacle à la perception de l'allocation chômage par le salarié licencié.

Ainsi, le salarié pourra s'inscrire à Pôle emploi afin de percevoir le chômage une fois son contrat de travail rompu pour cause de licenciement.

En effet, l'intention à laquelle le salarié a fait preuve au niveau de son comportement fautif n'est pas un frein dans le bénéfice du chômage.

Retrouvez l'intégralité de la procédure dans notre dossier  
Icone dossier rougel'indemnité de licenciement
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.
Notre newsletter juridique
Rejoignez-nous pour les dernières actualités juridiques chaque semaine

Licenciement ou rupture conventionnelle ?

Qu'en est-il du montant de l'indemnité versée ?

Afin de ne pas enclencher la procédure de licenciement à l'égard de son salarié, il se peut que l'employeur décide de recourir à une rupture conventionnelle. A cet effet, il convient de souligner que le montant de l'indemnité de rupture conventionnelle ne pourra être inférieur au montant de l'indemnité légale de licenciement à laquelle l'employeur est tenu en cas de licenciement de son salarié. Cette précision est importante puisqu'il arrive que certains employeurs pensent que le fait de recourir à la rupture conventionnelle leur fera verser une indemnité supérieure à celle à laquelle ils auraient été tenus en vertu de l'indemnité de licenciement.

Or, ce raisonnement est erroné dans la mesure où la rupture conventionnelle est fixée à minima au même montant que l'indemnité légale de licenciement. Ainsi, n'est pas en tord l'employeur qui ne souhaite pas verser une indemnité plus importante que celle à laquelle le salarié aurait eu droit s'il avait été licencié.

Comment calculer l'indemnité de licenciement ?

Pour rappel, le calcul de l'indemnité de licenciement implique pour l'employeur de se reporter à la convention collective applicable à son salarié afin de vérifier si celle-ci s'avère plus favorable ou non pour son salarié.

A noter :

- La convention collective applicable du salarié licencié prévoit les dispositions relatives à l'indemnité conventionnelle de licenciement ;

- Tandis que le Code du travail prévoit les dispositions relatives à l'indemnité légale de licenciement.

Ainsi, le parallèle qu'il convient de faire afin d'en tirer les dispositions plus favorables en matière de calcul de l'indemnité de licenciement se situe au niveau de l'indemnité conventionnelle et légale de licenciement.

Retrouvez les exemples de calcul de l'indemnité dans notre dossier  

Est-il possible de préférer la rupture conventionnelle en cas de faute lourde ?

La mise en œuvre d'une rupture conventionnelle peut dépendre de la gravité de la faute commise par le salarié.

Ainsi, dans le cadre d'une faute lourde caractérisée par une particulière gravité, il se peut que les employeurs soient moins enclins à préférer une rupture conventionnelle. Ce mode de rupture se retrouvant plutôt dans le cadre d'une faute légère, et donc une faute simple, en ce qu'elle s'avère d'une importance moindre que la faute grave et la faute lourde.

Est-il possible de préférer la rupture conventionnelle en cas de faute lourde ?

La mise en œuvre d'une rupture conventionnelle peut dépendre de la gravité de la faute commise par le salarié.

Ainsi, dans le cadre d'une faute lourde caractérisée par une particulière gravité, il se peut que les employeurs soient moins enclins à préférer une rupture conventionnelle. Ce mode de rupture se retrouvant plutôt dans le cadre d'une faute légère, et donc une faute simple, en ce qu'elle s'avère d'une importance moindre que la faute grave et la faute lourde.

   

Lire :Qu'est-ce que le licenciement personnel ?

   

Photo : Freepik

Icone dossier rougeRetrouvez les exemples de calcul de l'indemnité dans notre dossier